_

Vincent Dalbera, né en 1985, vit et travaille à Paris. Après des études de graphisme, une formation en photographie et être diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Art de Bourges, il part un an au Japon photographier la mégalopole de Tokyo.

Ses photographies ont été présentées lors du festival Promenades Photographiques à Vendôme pour le prix Marc Grosset en 2015, et projetées durant l’exposition du concours Archifoto à Strasbourg en 2017. Il a été co-commissaire de deux expositions sur le thème du textile dans l’art contemporain, en 2014 avec « Les Corps du Tissu » à la galerie La Box Bourges, et en 2016 avec « Textures de l’Art Contemporain » au Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issudun. Cette année en mars 2019, il a édité son premier livre, 11/05/2015 ou le tour du boulevard périphérique. Il a participé a des nombreux workshops et a été assistant d’artiste, notamment pour le festival Kyotographie et le Service Régional de l’Inventaire d’Aquitaine.

« La photographie, que j’utilise principalement, est pour moi la représentation d’un espace, mais aussi d’une expérience directement liée au corps et au déplacement. La ville est mon sujet favori, par ses structures, ses textures et ses ouvertures. Je suis aussi à la recherche de lieux pour lesquels je ressens quelque chose, une aura, un souvenir. »

_

Vincent Dalbera, born in 1985, lives and works in Paris. After a training in photography at the school « Image Ouverte » in south of France, and be graduated from ENSA Bourges (National School of Art, Bourges, France) in 2015, he went one year in Japan to photograph the metropolis of Tokyo.

His photographs have been presented at the festival "Promenades Photographiques" in Vendôme (France) for Marc Grosset prize in 2015, and projected during the exhibition contest Archifoto in Strasbourg (France) in 2017. He was co-curator of two exhibitions on textile in contemporary art, in 2014 with Les Corps du Tissu at La Box Bourges gallery, and in 2016 with Textures de l’Art Contemporain (Textures of Contemporary Art) at the "Musée de l’Hospice Saint-Roch" in Issudun. This year in March 2019, he published his first book, 11/05/2015 or the tour of Paris ring road. He has participated in many workshops and has been assistant artist, especially for the Kyotographie festival (Japan) and the Regional Service of the Inventory of Aquitaine (France).

"Photography, which I use mainly, is for me the representation of a space, but also of an experience directly related to the body and the displacement. The city is my favorite subject, with its structures, textures and openings. I am also looking places where I feel something, an aura, a memory."